Paul Wurth: Un bon cru 2019 aide à atténuer l’impact du choc économique global actuel

Luxembourg, le 12 mai 2020. L’Assemblée générale ordinaire des actionnaires de la Société Anonyme Paul WURTH s’est tenue le 12 mai 2020 sous la présidence de Monsieur Michel Wurth pour notamment approuver les comptes de l’exercice 2019.

Compte tenu de l’environnement économique difficile qui a prévalu pendant la majeure partie de l’année 2019, le volume de nouveaux contrats et le résultat financier du groupe pour 2019 reflètent une bonne performance. Cet accomplissement est d’autant plus important aujourd’hui pour atténuer les sérieuses retombées économiques mondiales provoquées par l’apparition du nouveau virus corona au cours des premiers mois de 2020. Et pourtant, 2020 aurait dû être une année très spéciale pour Paul Wurth, marquant le 150e anniversaire de la société.

Environnement économique et situation commerciale

En 2019, l’industrie sidérurgique a continué à faire face à d’importants vents contraires, notamment la multiplication des frictions commerciales internationales, des processus de restructuration de longue haleine et des surcapacités persistantes. Malgré ces perspectives globales peu encourageantes et une réticence persévérante à investir du côté des clients, 2019 a été une bonne année pour Paul Wurth. Dans le domaine de ses activités traditionnelles de haut fourneau et de cokerie, le groupe a connu un excellent début d’année, avec d’importantes commandes pour deux nouveaux hauts fourneaux placées par le groupe turc Erdemir. Cette dynamique s’est poursuivie avec la signature de contrats pour la réfection d’une installation de traitement de gaz et de coproduits de cokerie en Afrique du Sud et pour la modernisation des systèmes d’injection de charbon pulvérisé dans une installation de hauts fourneaux au Brésil. Même si l’industrie sidérurgique a connu un ralentissement vers le milieu de l’année, le volume des nouvelles commandes a finalement atteint 426 millions d’euros à fin 2019, grâce à un certain nombre de projets de réfection de hauts fourneaux notamment en Europe, à la fourniture d’ingénierie et d’équipements à des cokeries chinoises ainsi qu’à une contribution forte et en constante progression de la division « Services ».

A côté des activités industrielles, Paul Wurth Geprolux, l’entité du groupe active en construction civile, a connu une très bonne année, avec environ 50% de plus de commandes enregistrées que par le passé. Paul Wurth Geprolux est impliqué dans de nombreux grands projets au Luxembourg qui progressent à un rythme soutenu, ce qui donne au groupe Paul Wurth une grande visibilité nationale.

Activité opérationnelle

En termes d’exécution de projets, la mise en service d’un haut fourneau auprès de NLMK en Russie, après sa reconstruction complète intégrant conception et technologies de Paul Wurth, a été menée à bien. Toujours en Russie, un premier système à vent chaud de conception Paul Wurth a été mis en service dans l’usine ZSMK d’EVRAZ en Sibérie occidentale dans le cadre d’un vaste projet de modernisation en plusieurs étapes. Du côté des cokeries, le premier coke a été poussé avec succès de la batterie de fours à coke reconstruite de JFE Steel au Japon.

Aujourd’hui, un grand nombre de projets en cours d’exécution dans le monde entier sont touchés par la pandémie de Covid-19. Beaucoup de projets sont retardés ou même suspendus en raison de restrictions de voyage et de travail, de perturbations de la chaîne d’approvisionnement ainsi que de contraintes de liquidité du côté des clients et/ou fournisseurs. Dans ces circonstances exceptionnelles, la priorité de Paul Wurth est de préserver la santé de son personnel et de maintenir la continuité des activités, notamment pour continuer à servir ses clients et à les soutenir avec des solutions pragmatiques et rapides basées sur le savoir-faire expert du groupe. Un accent particulier est mis ici sur les solutions digitales récemment développées qui permettent un accès à distance et un échange de données facile et sécurisé pour maintenir les usines pleinement opérationnelles et connectées dans une situation sans précédent.

Les résultats de l’année 2019

Le chiffre d’affaires de l’année 2019 s’élève à 479,2 millions d’euros, en hausse de 12,8% par rapport à l’exercice précédent. Ainsi le groupe clôture l’exercice 2019 avec un bénéfice net de 14,4 millions d’euros (par rapport à 14,1 millions d’euros en 2018).

Green Deal et transformation de l’industrie sidérurgique

En 2019, Paul Wurth a poursuivi et accéléré ses initiatives visant à développer des solutions respectueuses de l’environnement et climatiquement neutres pour l’industrie sidérurgique, qui connaîtra un profond processus de transformation dans les années et décennies à venir sous l’impact de l’accord de Paris sur le climat de 2015 et du mouvement « Save the Climate », qui a pris de l’ampleur l’année dernière.

En proposant des technologies de réduction du CO2, l’objectif immédiat de Paul Wurth est d’aider ses clients à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer l’efficacité énergétique de leurs installations existantes, sachant que le passage à un processus de production complètement nouveau passe obligatoirement par une mise à l’échelle industrielle et constitue un investissement extrêmement coûteux pour les producteurs d’acier. À cet égard, une autre commande de référence précieuse pour l’injection de gaz de cokerie dans le haut fourneau a été enregistrée chez Rogesa, Dillingen.

Dans une perspective à plus long terme de production d’acier sans carbone, Paul Wurth a franchi une étape importante avec une prise de participation de 20 % dans la société cleantech allemande Sunfire GmbH. Grâce à cela, Paul Wurth est aujourd’hui un partenaire crédible lorsqu’il s’agit de discuter des technologies basées sur l’hydrogène avec les clients. La collaboration avec Sunfire progresse dans deux directions: la réduction du minerai de fer à base d’H2, qui remplace le carbone fossile dans le processus de réduction par de l’hydrogène vert, et les activités de production de carburants synthétiques dans le secteur de l’énergie. Dans ces deux domaines, des projets phares sont actuellement développés pour démontrer au monde entier la faisabilité de ces technologies de pointe. La rapidité avec laquelle ces projets peuvent être mis en œuvre dépend bien sûr de facteurs externes et de décisions politiques, telles que la disponibilité et le prix de l’électricité verte, le prix des crédits carbone, le cadre réglementaire, etc.

Tous ces développements tournés vers l’avenir s’inscrivent dans la tradition des activités pionnières et innovatrices de Paul Wurth, grâce auxquelles l’entreprise peut fièrement se prévaloir de 150 ans d’excellence, faits de réalisations durables, de développements révolutionnaires et d’une collaboration fructueuse. Avec un an de retard, cet anniversaire important sera célébré comme il se doit l’année prochaine, de manière festive et, espérons-le, libéré des contraintes de la distanciation sociale.