EBRC récompensé aux Trophées de la Transformation Numérique

EBRC, partenaire de ShareIT et du projet « We Are not Weapons of War » récompensé aux Trophées de la Transformation Numérique

Pour leur troisième édition, les Trophées de la Transformation Numérique se sont tenus ce mois au Microsoft Center à Paris. Cette année, une vingtaine d’organisations privées ou publiques ont été récompensées pour leur usage intelligent des outils numériques comme levier puissant de transformation.

Parmi les lauréats figurait le projet WWoW (We Are not Weapons of War) de Céline Bardet. Son objectif est de « faire de l’élimination des violences sexuelles dans les conflits un enjeu public mondial », de lutter contre l’impunité, première cause de propagation des viols et de redonner un pouvoir d’action aux victimes. Lancée en juin 2014 au Sommet Global de Londres sur les violences sexuelles dans les conflits, WWoW est une association française de type loi 1901 à but non lucratif.

Récompensé aux Trophées de la Transformation Numérique pour sa dimension « Ethique », le projet WWoW est construit autour de trois piliers fondamentaux : la sensibilisation, l’expertise judiciaire et l’accompagnement des victimes.

EBRC soutient WWoW aux côtés d’InTech, dans le cadre du programme ShareIT

C’est au sein du plus grand campus de startups du monde, Station F, à Paris, que ShareIT, premier programme d’accélération « Tech for Good » destiné aux entrepreneurs sociaux, contribue au développement de WWoW, avec le support d’EBRC (European Business Reliance Centre), centre d’excellence en Europe dans la gestion de l’information sensible, et de InTech, filiale du Groupe Post spécialisée en développement applicatif Web et Blockchain.

Toutes deux collaborent à la mise en œuvre d’une solution fiable et sécurisée dont l’objet est de faciliter la collecte et le stockage des preuves lors des conflits. « Favoriser l’émergence de projets humanitaires tels que WWoW s’inscrit dans nos cinq valeurs fondamentales ‘EARTH’, et plus particulièrement ‘Responsibility’ et ‘Human’. Nous soutenons les projets qui ‘protègent’ et qui développent la ‘Résilience’, c’est-à-dire la capacité à faire face à des évènements traumatisants et à rebondir », déclare Yves Reding, CEO d’EBRC. « Nous sommes très fiers de pouvoir contribuer, à notre échelle, à la réussite de cette belle initiative où le digital est au service d’une noble cause, la cause même de l’Humanité. En ce début de XXIème siècle, les entreprises ont l’obligation morale de soutenir toutes les actions qui visent à empêcher et à bannir les actions criminelles, de domination ou d’exploitation d’autres humains », conclut-il.

ShareIT, à travers son programme, met à disposition d’entrepreneurs sociaux comme Céline Bardet des compétences de développement et d’ingénierie pour produire les solutions technologiques à même de démultiplier leur impact social. ShareIT fédère ainsi une communauté́ de développeurs, ingénieurs, data scientists,… détachés en pro bono par leurs employeurs, et convaincus que leurs talents sont des leviers sous-exploités par les acteurs de l’intérêt général.

Les entreprises détentrices de technologies de pointe, comme EBRC ou InTech, qui cherchent à développer des cas d’usages sociétaux de leurs technologies, collaborent avec des acteurs de terrain, avec la conviction qu’elles auront ainsi un impact global.

www.ebrc.com