Francine Closener en visite chez Minusines

Le 11 juin dernier, MINUSINES S.A. a accueilli Francine Closener, secrétaire d’État à l’Économie, dans ses locaux. L’occasion pour l’entreprise de présenter son parcours et ses évolutions, ses ambitions et enfin, les défis qui l’attendent.

Après un bref retour sur l’histoire de l’entreprise depuis sa création en 1925, Minusines a présenté à la secrétaire d’Etat l’étendue de ses activités depuis l’éclairage, en passant par la distribution d’énergie et jusqu’au domaine de l’IoT (Internet of Things). L’entreprise a en effet développé un savoir-faire certain dans l’intégration des solutions complexes et dans le support au client professionnel tout en s’adaptant à l’arrivée de nouvelles technologies, telles que les objets connectés (IoT) et l’intelligence artificielle (AI).

Francine Closener a à ce titre souligné: «Grâce à ces activités, Minusines joue un rôle charnière au niveau national dans la mise en place d’une logique d’économie circulaire et dans un contexte général de digitalisation. Elle instaure ainsi un cadre favorable au développement, notamment dans le domaine de l’IoT».

En tant que PME d’un certain poids, Minusines a un rôle important à jouer dans l’écosystème luxembourgeois de demain. Grâce à ses quelques 500 contacts journaliers avec le marché à travers des canaux tels que le showroom, le call centre, le comptoir de vente, la «Darkroom» et ses projets, l’entreprise a une véritable connaissance de la demande ainsi que de la faisabilité des solutions recherchées.

Ses spécialistes proposent d’ailleurs des solutions dans les domaines du génie technique, de l’ICT et de l’intelligence des bâtiments, et ce, à différentes étapes de la construction. A ce titre, Minusines joue un rôle important dans l’installation des infrastructures dans la distribution d’énergie, dans la mise en place de réseaux ou de technologies telles que KNX, Dali, IP ou autres systèmes permettant l’interconnexion d’objets dans un édifice. Toutes ces étapes sont essentielles au développement d’une intelligence artificielle dans les bâtiments intelligents de demain.

Minusines a cependant fait part de certains challenges auxquels elle se heurtait à la secrétaire d’État à l’Economie. En effet, lors de son implantation à Gasperich, l’entreprise bénéficiait d’une situation géographique stratégique, or depuis le développement surtout résidentiel du quartier, son positionnement a perdu en attractivité. De plus, l’entreprise doit faire face à une concurrence internationale parfois déloyale et n’apportant aucune plus-value ni aucun emploi dans la région; selon son CEO, Laurent Saeul, l’État devrait montrer l’exemple en encourageant les entreprises locales à ce niveau. Par ailleurs, Minusines déplore l’impact négatif de la stratégie marketing de certaines entreprises ne respectant pas la réalité technique du terrain et créant ainsi une perturbation au sein du marché; une collaboration plus étroite entre les différents acteurs serait plus productive. Enfin, le besoin de compétences, notamment digitales, ne cesse de s’accroître et l’État a évidemment un rôle clef à jouer dans la formation initiale et continue de la population à ce niveau.

«Dans le cadre du développement des nouvelles technologies, nous apprécions que des entreprises comme Minusines participent activement à l’amélioration et même à la création de compétences techniques sur le marché», a déclaré la secrétaire d’État.

Minusines parvient toutefois à se positionner à tous les niveaux de l’écosystème, tout d’abord grâce à sa logistique efficace tant au niveau de la gestion de son stock et des livraisons qu’à la mise en place d’une «reverse logistic», s’inscrivant dans une logique d’économie circulaire. Entourée de collaborateurs aux profils hautement qualifiés, l’entreprise a par ailleurs embrassé le mouvement de digitalisation et s’est assurée une collaboration efficace avec des partenaires et clients pouvant réaliser les projets, souvent très techniques, qu’elle conçoit. Grâce à sa connaissance et son savoir-faire, elle entretient une relation de proximité avec le marché tant au niveau de sa clientèle directe de professionnels qu’à celui de l’utilisateur final. C’est grâce à toutes ces compétences que Minusines se positionne comme un acteur idéal pour accompagner les transformations du marché.

Mais le distributeur et conseillé dans le domaine l’électricité a conscience qu’il doit rester vigilant par rapport à la rapidité de la digitalisation et des évolutions technologiques face auxquelles les installateurs sont parfois dépassés. De plus, les changements secouant le marché ont impliqué un changement des business modèles de l’entreprise ainsi que de ses procédures internes. Mais Minusines a su faire preuve de proactivité et a ainsi évolué avec le marché en proposant une plateforme e-business à sa clientèle toujours plus connectée, en favorisant l’intégration de nouvelles technologies, en s’adaptant au niveau des compétences informatiques nécessaires parmi ses collaborateurs mais également en poursuivant une politique de formation, de certification et de mise à jour constante des compétences de ses équipes.

www.minusines.lu