Inauguration ParcLuxite et LUXITE ONE

Luxembourg, le 16 mars 2018 – POUDRERIE de LUXEMBOURG s.a. a accueilli près de 150 invités, dont le Vice-Premier Ministre Étienne SCHNEIDER et le Bourgmestre de la Commune de Roeser, Tom JUNGEN, comme aussi le Ministre François BAUSCH et le député Claude WISELER, au sein du bâtiment LUXITE ONE, nom donné en mémoire du célèbre explosif « Luxite », fabriqué en ces lieux durant près d’un siècle. Un nom « explosif » pour un projet espéré « détonnant » !

Luxite One Halls

Après plus de 15 années de travail, elles-mêmes précédées de plusieurs années de réflexions, la société, représentée par son Président Monsieur Charles-Louis Ackermann, a vu aboutir le beau projet du ParcLuxite, nouveau garant pour la pérennité de la société comme pour l’emploi du personnel de la Poudrerie et de ses sociétés affiliées.

Monsieur Ackermann a remercié les Ministères respectifs et l’Administration Communale de leur confiance et de leur soutien, et a surtout souhaité remercier Monsieur Venant Krier, Directeur, qui porte ce projet avec dévouement depuis maintenant 6 années.

Il s’agit sans aucun doute d’un moment symbolique, voire « historique », pour la Poudrerie de Luxembourg.

Le mot-clé, comme pour la fabrication d’explosifs : Risque !

La Poudrerie de Luxembourg créée sur ce site en 1906, il y a donc 112 années, a su prendre bien souvent de grands risques industriels, certains malgré elle:

  • Le premier grand risque , et de taille, était la création de tout ce site de 65 hectares, où au début du siècle passé, Poudrerie de Luxembourg avait engagé un chantier qui pourrait un peu se mesurer pour l’époque à celui de la Cloche d’Or aujourd’hui. On y construisait en seulement 6 ans 52 bâtiments industriels et administratifs avec son réseau de routes, des rails pour wagons, tout un réseau d’eau et de canalisations, des tunnels, une centrale électrique, des habitations pour le personnel, ainsi qu’une alimentation par un château d’eau privé, situé ici tout près dans la hauteur de Leudelange. Et on avait même ajouté une école privée pour les enfants du personnel de la société ; en tout et pour tout un chantier titanesque pour une petite société privée !
  • Vinrent ensuite les périodes difficiles de la Première comme de la Seconde Guerre Mondiale ;
  • Risqué était encore, mais à chaque fois couronné de succès, la création aventureuse de bureaux techniques et commerciaux au Maroc, au Tonkin, en Amérique du Sud et au Sénégal pour l’utilisation des explosifs LUXITE en ces pays bien lointains ;
  • L’arrêt définitif des exploitations de minerai de fer, premier client de la POUDRERIE de LUXEMBOURG, dans les années 1970, emmenait le risque de devoir se lancer en terre inconnue avec la création d’ACCUMALUX s.a., osant pénétrer le domaine naissant des matières plastiques pour batteries ;
  • Par la suite la société a encore risqué de mettre les pieds en terre inconnue, en investissant dans des unités de production d’abord en République Tchèque, puis en Australie, en Bulgarie, et il y a 4 ans en Russie ;
  • En parallèle se constituait le risque de la création du ParcLuxite, parti de l’idée d’utiliser ce site industriel exceptionnel, situé près de la capitale de Luxembourg, entouré de belles forêts de hêtres et de chênes, pour en faire, suivant les termes de l’ancien Bourgmestre qui fut présent, Mr. Arthur SINNER, une Mini-Silicon-Valley.

Pour arriver à faire de ce beau site un endroit fonctionnel, attirant, facile d’accès, on a entre autres dû construire une toute nouvelle route de près d’un kilomètre de long et réussir faire dévier une route nationale, le CR de Bettembourg passant par Kockelscheuer vers la capitale. Le pari fut gagné et le Président Ackermann remerciait tout particulièrement les nombreuses personnes et les autorités compétentes qui ont apporté leur soutien à divers moments, et dont étaient présents Messieurs Robert Goebbels, Jeannot Krecké, Raymond Schadeck, Claude Wiseler et bien sûr la Commune de Roeser et son actuel Bourgmestre, Monsieur Tom Jungen. Ainsi a pu être réalisée la reconversion d’un site industriel vieux d’un siècle en un domaine moderne de premier choix où il fera bon de travailler et de vivre.

Tout le site est à présent équipé en sous-sol comme en surface de technologies tout dernier cri et les premiers clients sont là pour en témoigner. Le ParcLuxite se compose de 4 grandes phases, la Phase I étant complètement terminée en infrastructures.

La société MABILUX avait en premier franchi le pas de venir s’installer dans la Phase I du ParcLuxite. D’autres se sont déjà implantées dans les parties externes à l’ancienne enceinte de la POUDRERIE de LUXEMBOURG, une bonne trentaine en nombre, dont les sociétés ERGO, TV Intérieur, GERANCIA, METZGER, BÂTINVEST, MOBULA, PRONEWTECH et SANTA FE. Actuellement en construction est juste à côté du bâtiment LUXITE ONE ce qui sera le magnifique bâtiment de la société SCHROEDER & ASSOCIÉS pour environ 400 personnes. Le premier grand locataire dans le LUXITE ONE est la société bien connue BAMLUX. Et last but not least le site accueille POST qui installe une antenne Gsm sur la plus haute des anciennes cheminées, permettant ainsi de contribuer en même temps à préserver cet extraordinaire édifice industriel et symbole historique.

Le bâtiment LUXITE ONE est une construction utilisant la plupart des techniques et matériaux de nouvelle génération, dans le respect de l’environnement, mot-clef qui a toujours tenu à cœur de toutes les générations ayant dirigé la POUDRERIE de LUXEMBOURG.

Ce bâtiment, planifié avec le Ministère de l’Économie, est destiné à la base à recueillir des structures de Start-up ayant déjà accompli leur prime-jeunesse.

Charles-Louis Ackermann clôturait la séance en citant Friedrich Dürrenmatt : « Die Welt ist eine Pulverfabik, in der das Rauchen NICHT verboten ist ! » en ajoutant qu’il faut juste savoir doser le risque en y allumant sa cigarette au bon moment et au bon endroit !