Rétrospective 2017 – Perspectives 2018

Communiqué de presse de l'assemblée genérale 2018

En 2017, nous avions plusieurs axes de travail et de réflexion prioritaires dont les plus importants sont les talents et la digitalisation. Il s’agit là de deux sujets transversaux qui concernent toutes nos entreprises membres. Nous sommes tous concernés par la pénurie de talents – jeunes et moins jeunes – qui constituent pourtant l’épine dorsale de nos industries. Voilà pourquoi la FEDIL s’est appliquée, à travers plusieurs projets, dont HelloFuture, d’aider à signaler ce problème et de l’aborder ensemble avec nos partenaires. Par ailleurs la FEDIL s’est beaucoup engagée pour améliorer la capacité d’attrait de talents venant de l’étranger : fiscalité des frontaliers, questions infrastructurelles, nouvelles formes de travail, mais aussi carte bleue pour non-européens ou évaluation des demandeurs d’asyle.

La numérisation est une réalité inévitable et c’est aussi au travers d’une large panoplie de projets et d’événements que les conseillers FEDIL ont sensibilisé, informé et aidé nos membres à y faire face. Ainsi, D4I (www.digital4industry.lu), une initiative initiée par la FEDIL et menée de concert avec Luxinnovation et le gouvernement, vise la sensibilisation des PME face aux challenges digitaux en proposant des workshops et des projets pilotes.

Ces sujets resteront d’une actualité brûlante en 2018 et la FEDIL continuera d’y travailler main dans la main avec ses entreprises ainsi que les autorités politiques, toujours tâchant de placer l’industrie au centre des débats.

Les élections législatives représentent une étape importante pour l’évolution économique et stratégique du pays et donc un point important sur l’agenda da la FEDIL. Dans les domaines qui sont proches et en complément des messages macroéconomiques partagés avec nos partenaires et véhiculés à travers l’UEL, nous allons contribuer aux discussions sur les objectifs à atteindre et sur les mesures à adopter pour y arriver. En vue de cela la FEDIL a émis une brochure intitulée « L’avenir avec nos industries » qui a été présentée et exposée aux divers acteurs politiques et comprenant des suggestions sur cinq domaines prioritaires pour nos entreprises membres : le futur développement économique, le travail de demain, la recherche et l’innovation, la transition énergétique et l’administration 4.0. Seule une stratégie savante nous permettra de rester sur la trajectoire de la prospérité économique et de saisir toutes les opportunités pour une industrie dynamique, productive et vivante, tous secteurs confondus.

Depuis l’année dernière, nous nous sommes appliqués à continuer d’adapter la FEDIL aux exigences d’un paysage économique en mouvement : nous avons modifié notre apparence visuelle et nos supports de communication dans l’objectif d’une plus grande ouverture. Ceci aussi bien pour mieux servir nos membres que pour mieux interagir avec nos partenaires et interlocuteurs, et représenter les besoins et la richesse de l’industrie de manière adéquate. L’Écho des entreprises a été entièrement remanié et est désormais également disponible en ligne sur www.fedil-echo.lu. Par ailleurs, la FEDIL communique à travers linkedin, twitter et facebook.

La FEDIL fête actuellement son centenaire que nous avons choisi de placer sous le moto « together we are 4.0 ». Nous fêtons 100 ans de cohésion entrepreneuriale, 100 ans de motivation pour une cause commune, 100 ans de coopération avec nos partenaires et surtout 100 ans de complicité avec et entre nos membres que nous souhaitons remercier de leur fidélité.

L’assemblée générale en présence du Vice-Premier ministre et ministre de l’Économie Étienne Schneider a été l’occasion d’aborder trois thèmes qui nous paraissent particulièrement importants :

  1. Talents : sans les talents nécessaires, aucune activité industrielle n’est possible. Il s’agit ici d’un sujet prioritaire pour nos membres sur lequel se greffent plusieurs facettes dont le système scolaire, les systèmes d’orientation, nos efforts de promotions de l’industrie et de ses métiers, la problématique des frontaliers et des infrastructures ainsi que des soucis de fiscalité.
  2. Trade : nous constatons un risque de retour en arrière sur le marché intérieur – notamment en matières de détachement, d’énergie et de libre circulation des personnes/services – et sur le plan international qui se caractérise par de nouveaux protectionnismes, la situation en relation avec les États-Unis et le Brexit. Nous comprenons la crainte du dumping, mais nous voulons éviter une spirale de mesures et de contremesures entravant le commerce mondial. Un fonctionnement sans friction du marché intérieur et des progrès dans la négociation d’accords commerciaux équilibrés sont essentiels pour le succès de notre économie ouverte.
  3. Développement industriel : ce sujet est d’actualité dans la discussion sur la nature de la croissance économique qui semble dominer la campagne préélectorale. Nous partageons l’objectif d’une croissance, plus soutenable, nourrie par les gains de productivité (travail et ressources). À côté d’une politique de prospection économique focalisée sur des secteurs prioritaires, le gouvernement doit préserver un encadrement prévisible pour tous les investisseurs potentiels. Il nous importe que nos entreprises disposent des infrastructures nécessaires et d’une sécurité de planification en ce qui concerne les conditions à respecter pour s’implanter au Luxembourg. En matière de fiscalité, il convient de rester agiles afin de garder un cadre incitatif à l’investissement dans le contexte de la transposition des mesures BEPS/ATAD.

Nominations statutaires :

Messieurs Guus Boekhoudt, René Elvinger, Karim Michel Sabbagh et Jean Lucius quittent le Conseil d’administration de la FEDIL qui les remercie de leurs efforts au profit de la cause industrielle.

Par ailleurs, l’assemblée générale a procédé à la nomination au Conseil d’Administration de Madame Katiana Iavarone (Director Global Sourcing, Guardian Industries) et de Monsieur Ferdinand Kayser (CEO, SES Video).

Contact de presse
Dr. Michèle Vallenthini, Adviser – Head of Communication
michele.vallenthini@fedil.lu
T +352 43 53 66 606